Scolariser

Evaluer, remédier, orienter

Accompagner

Cohérence du projet

Le projet d’école s’articule autour de la notion de parcours individualisé. Notre mission de base est l’enseignement. Notre école doit proposer une scolarisation adaptée à des situations particulières. Pour mener à bien cette individualisation des prises en charge, il faut partir d’une évaluation des situations individuelles pour définir les actions pédagogiques à mener. Ces prises en charge n’ont de sens que si elles s’intègrent dans un accompagnement de l’enfant dans son projet scolaire et son projet de vie.

Orientations retenues

1 Scolariser

a) Scolarisation adaptée en fonction de l’état de santé de chaque enfant  :

  • Rythme (temps partiel modulé).
  • Lieux (classe, chambre, secteur hyperprotégé, domicile).
  • Modalités (prise en charge individuelle, petits groupes).
  • Matériel et pédagogie adaptés en fonction du handicap, de la maladie, de troubles spécifiques ou des limitations de toute nature (temporaires ou définitives).

b) Maintien de la scolarisation de l’élève

  • En lien avec l’établissement scolaire d’origine et le projet de l’enfant ou de l’adolescent, respect de la demande de travail intellectuel.
  • Maîtrise de la langue en lien avec les autres disciplines.
  • Nécessité de définir des priorités dans les objectifs d’apprentissage par rapport aux durées de prise en charge.
  • Scolarisation ouverte sur l’extérieur avec un temps consacré aux arts, aux sciences.

2. Évaluer, remédier, orienter.

a) Évaluations

  • Situer l’enfant dans son parcours scolaire.
  • Lister les compétences de chaque enfant par rapport aux référentiels de chaque niveau.
  • Mesurer l’évolution des capacités en fonction de la maladie ou de l’accident.
  • Évaluer l’incidence des troubles spécifiques sur les apprentissages, en particulier dans les domaines de la communication orale et écrite, de la mémoire et de la motricité.

→ Nécessité de posséder des outils de diagnostic performants.

b) Remédiations

  • Prise en charge à partir des besoins identifiés par l’enseignant.
  • Prise en charge à partir des besoins exprimés par l’enfant, l’école d’origine, les parents.
  • Approches différenciées sur le plan pédagogique et technique (TICE)

c) Orientations (parcours de formation)

A chaque fois que l’hospitalisation nécessite une adaptation ou une (ré)orientation scolaire.

  • Participation à l’élaboration des PPS en relation avec les équipes de référents de la MDPH.
  • Participation aux équipes éducatives (Consultation langage, Intégrations, PAI PPRE).
  • Participation aux équipes de suivi de la MDPH.

3. Accompagner.

a) L’élève

  • Aide à la transition lors de l’arrivée de l’enfant dans l’unité pédagogique.
  • Propositions de pistes de travail adaptées à l’élève et coordonnées avec l’(les) enseignant(s) de l’école d’origine.
  • Aide à l’intégration scolaire en fonction des difficultés repérées.
  • Contact étroit avec l’établissement scolaire d’origine tout au long de la prise en charge.
  • Maintien de la proposition scolaire ou du désir d’apprendre pour les enfants relevant des soins palliatifs.
  • Aide à la transition lors du départ, qui peut être progressif, de l’enfant de l’unité pédagogique.

b) L’enfant.

  • Participation aux équipes de soins palliatifs.
  • Aides matérielles à la communication en particulier pour les enfants non oralisants.
  • Groupes de parole au sein de l’école ou en coopération avec les unités de soins.
  • Mise en place de situations pour que l’enfant trouve sa place de citoyen malgré la maladie ou le handicap.