Un constat est à l’origine de notre projet. Une majorité des enfants possède un ordinateur incluant un logiciel de dessin. Mais les productions sont limitées. Personne ne leur a appris à s’en servir. Or, autant le dessin avec des outils scripteurs classiques est un geste intuitif, autant le dessin assisté par à ordinateur demande réflexion et abstraction. Il faut savoir ce que l’on veut au final pour remonter pas à pas toute la chaîne de production. De cette observation nous avons défini nos objectifs. Premièrement, faire acquérir aux enfants la maîtrise d’un logiciel de D.A.O. Leur faire découvrir puis utiliser les potentialités de l’ordinateur ainsi que la démarche spécifique qu’il nécessite. Deuxièmement, faire produire des oeuvres personnelles aux enfants dans une progression « à la manière de … » puis en s’en détachant. Troisièmement, aborder une facette de la culture avec une initiation à l’art du XXe siècle, au travers de l’étude d’artistes tels que : Balla, Delaunay, de Staël, Kandinsky, Klee, Magritte, Matisse, Miró, Mondrian, Picasso, Pollock, Seurat, Toffoli, Van Gogh et Vasarely. Quatrièmement, effectuer une ouverture sur le monde extérieur par l’organisation d’ expositions pour présenter leur travail, valoriser l’image qu’ils donnent et qu’ils ont d’eux-mêmes. Du fait de leur handicap les enfants ne peuvent s’exprimer par le dessin avec les outils traditionnels que sont le papier, les crayons et les pinceaux. Certains enfants sont privés de parole et l’accès à l’écrit pour communiquer n’est pas toujours maîtrisé surtout par les plus jeunes. Le dessin assisté par ordinateur est un outil de communication qui vient en plus ou en substitut des autres moyens de communication.

L’ atelier arts plastiques adapté au handicap moteur fonctionne Depuis 1994.plus de 100 enfants de 7 à 17 ans ont participé à cet atelier à raison de une heure et demie par semaine en groupe de 6 à 12. Ils y sont inscrits pour deux à trois années, jusqu’à ce qu’ils soient capables de continuer tout seuls à produire pour leur plaisir. Chacun dispose d’un ordinateur avec l’interface d’accès adapté à son handicap : souris et clavier pour les plus mobiles, trackball, manette ou contacteurs pour les autres. Les artistes étudiés sont choisis pour la progression dans les apprentissages qu’ils peuvent présenter. Chaque enfant est encouragé, non pas à copier les artistes étudiés, mais à s’en inspirer, à faire preuve de créativité, à s’éloigner des oeuvres de référence et à trouver un style personnel. Des documents iconographiques, des vidéos, des sorties et la venue de peintres et de graphistes complètent le dispositif.

Au vu de la qualité des réalisations, les enfants et les enseignants menant ce projet ont eu envie de développer ce moyen d’expression et de réalisation de soi, en l’ouvrant sur l’extérieur. Nous avons eu envie de communiquer notre expérience et de transmettre notre savoir-faire au plus grand nombre. L’ouverture du site internet est un moyen d’entrer en contact avec un maximum de personnes ou de structures intéressées pour échanger dans le domaine des arts plastiques. Le cédérom est un véritable guide pour quiconque, individuel ou groupe, handicapé ou non, voudrait se lancer dans l’aventure de la création. Nous comptons aussi sur ce projet pour que nos enfants y trouvent une reconnaissance de leur existence et de leur valeur ainsi qu’une motivation supplémentaire pour s’y investir encore plus.

L’intégration scolaire, mais aussi sociale, des enfants handicapés est un élément essentiel de notre projet d’établissement. Une de nos expositions à porté le titre de « Transformations » car nous avions travaillé à partir de l’œuvre de Magritte et des surréalistes. Mais aussi parce que l’atelier d’arts plastiques adapté au handicap moteur a généré une autre transformation. Celle de l’image que donnent ces jeunes artistes. Ils se sont pleinement réalisés dans leurs productions. Ils ont pris confiance en eux et donné à eux-mêmes et à leur entourage une image valorisante. N’est-il pas de meilleure réussite que d’être parti des contraintes d’un handicap pour développer une potentialité et des compétences que des enfants dits « ordinaires » ne développent pas ? L’atelier leur a permis de transformer un moins en un plus. La reconnaissance de leur travail renforce leur citoyenneté. Ce ne sont pas des enfants en marge du monde, mais de par leur volonté de transmettre leur savoir, des éléments à part entière du monde dans lequel nous vivons.

Une animation pour vous présenter la démarche et les enjeux de l’atelier :

AAPERD -  Powerpoint slideshow - 134.5 ko
AAPERD

Documents à télécharger

  • AAPERD (Powerpoint slideshow, 134.5 ko)